Possédez vous les compétences du 21e siècle ?


Le monde professionnel change, ce n’est pas nouveau mais les évolutions s’accélèrent. Les métiers d’aujourd’hui n’existeront plus dans quelques années, alors que d’autres activités vont émerger rapidement. Ce qui va demander à chacun de s’adapter toujours plus souvent. Certains sociologues précisent que les jeunes de la génération Y, occuperont environ treize métiers différents au cours de leur vie professionnelle !

Lors de mes accompagnements en transition professionnelle, je constate que la capacité à « apprendre à apprendre » devient une compétence centrale pour permettre aux personnes de maintenir leur niveau de compétences, de continuer à se perfectionner, et de maintenir leur employabilité.

Aujourd’hui, les entreprises se focalisent de plus en plus sur la capacité des individus à s’adapter, interagir, mobiliser ou saisir de nouvelles opportunités. Par ailleurs, avec l’arrivée, dans de nombreux secteurs, de l’intelligence artificielle, de nombreuses compétences vont pouvoir être, ou sont déjà automatisés. C’est pourquoi, les quatre compétences qui vont suivre semblent être les compétences les moins informatisables sont : penser de manière critique, la créativité, communiquer et coopérer. Ce sont ces fameuses compétences qui nous permettent de nous adapter en temps réel à différentes situations professionnelles.

L’esprit critique :

Dans un monde de l’information hyper développé, où l’accès aux ressources est presque illimité, la capacité à sélectionner, à identifier les informations pertinentes et à mettre en œuvre sa pensée critique, permettra aux individus d’envisager des solutions à de nouveaux problèmes.

La créativité :

De nombreux enseignants et professionnels s’accordent pour intégrer la créativité parmi les compétences indispensables du 21e siècle. La créativité inclut l’originalité et l’inventivité. C’est la possibilité de transformer de manière originale ce qui existe déjà, ou de produire quelque chose d’inédit.

La communication :

Aujourd’hui, plus que jamais, les organisations dépendent de succès collectifs. La communication c’est la capacité de répondre positivement aux besoins de quelqu’un dans une attitude non discriminatoire et bienveillante. Il semblerait que bien parler et bien écouter représenterait la majeure partie de l’efficacité du processus de communication.

La coopération

La coopération peut être vue comme ce qu’on appelle une interdépendance positive, avec la perception que le succès des autres individus est nécessaire à son propre succès. La coopération doit être opposée à l’individualisme et à la compétition.

Dans une période où la recherche de sens au travail reste une préoccupation centrale pour beaucoup, comment recréer la réalité au delà de ce qu’on pourrait imaginer en développant ces 4 compétences du 21e siècle !

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire l’ouvrage de Jérémy LAMRI, Les compétences du 21e siècle. (DUNOD-2018)