Oser être soi… même au travail


10 clés pour redonner du sens à son quotidien


Ce petit livre est plein de bon sens et d’idées pour se sentir mieux au travail. Son auteur, Catherine TESTA, a opéré un virage professionnel à 180° et elle a créé le site

« loptimisme.com ». Elle est formatrice, conférencière, et influenceuse. Elle nous livre dans son ouvrage des pistes de réflexion pour se sentir mieux au travail. Je vous en livre un aperçu qui vous donnera, je l’espère, l’envie d’aller plus loin.


« Si tu n’aimes pas l’endroit où tu es, bouge, tu n’es pas un arbre ». Catherine TESTA précise que c’est en lisant cette citation qu’elle est allée voir son PDG, et qu’elle lui a confié sa volonté de quitter son job.


1) Questionner son éducation

Ce que vous avez appris dans votre enfance, à travers votre éducation, constitue souvent la majeure partie de vos croyances limitantes, qui vous ont façonné. C’est aussi l’école qui vous a laissé un plus ou moins bon souvenir, et qui s’attache principalement à vous noter, à travers vos compétences purement scolaires (ce qui est encore le cas aujourd’hui). Les compétences attendues pour les jobs d’aujourd’hui sont l’esprit critique, l’esprit d’équipe et l’intelligence émotionnelle, entre autres…


2) Se défaire du regard des autres

L’avis des autres a toujours un impact sur la valeur que vous vous s’accordez, et pourtant cet avis des autres ne regardent qu’eux. Quoique vous fassiez, vous aurez toujours quelqu’un pour vous critiquer, pour vous juger. Personne n’est parfait, soyez bienveillant avec vous-même.


3) Réfléchir à la quête de toujours plus

Seriez vous plus heureux si vous gagniez plus ? C’est souvent ce que vous pensez. Le salaire est souvent la plus grande source d’insatisfaction. Mais prenez le temps de faire la liste de vos envies et de ce dont vous avez vraiment besoin.


4) Écouter ses réelles aspirations

Le manque d’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle est la source principale de tension pour de nombreuses personnes. Alors, si c’est le cas pour vous, il est peut-être temps de vous poser quelques questions essentielles : qu’est ce qui vous met en joie ? qu’est ce qui vous fait vibrer ? Quelle cause voulez vous défendre ?


5) Faire sa part

Vous avez peut-être le sentiment de ne pas être reconnu dans votre entreprise, ou d’être le maillon d’une chaine, de penser que vous n’êtes « personne ». Notre société et nos sociétés sont riches de toutes nos contributions individuelles. Il n’y pas de petites contributions !


6) Redéfinir la réussite

Réussir, c’est quoi pour vous ? C’est souvent une illusion de réussite : un bon job, bien payé, avec des relations de haut niveau, mais est ce que cela vous rend heureux (se) ? Si ce n’est pas le cas, interrogez vous sur vos valeurs ? Sont-elles en cohérence avec votre vie actuelle ?


7) Se savoir capable

Très souvent, le manque de confiance en soi empêche de se lancer dans des projets. On ne se sent pas capable. Gagner en confiance, c’est être capable d’identifier ses réussites, et simplement valoriser son parcours. « Nous n’utilisons pas nos pleines ressources das le cadre du travail, à nous de réveiller celles qui dorment en nous ».


8) Dépasser ses peurs

Les peurs sont nombreuses : peur du changement, peur de l’échec, peur des rencontres … Elles vous paralysent, et génèrent de l’anxiété et de l’inquiétude. Pour pallier ses peurs, il est primordial de s’entourer des bonnes personnes, qui pourront vous soutenir, vous faire grandir. Essayez, puis validez ou invalidez.


9) Questionner le sens de ses actions

Prenez le temps de vous interroger sur ce qui est essentiel pour vous. Le sens se trouve dans les petites choses de la vie. Cultivez le lien, source de bonheur et de sens. Faites une liste de toutes les actions positives susceptibles de vous faire du bien.


10) Créer sa propre reconnaissance

Le manque de reconnaissance constitue l’élément le plus « douloureux » dans le monde du travail. Combien d’entre vous n’ont jamais reçu seulement un « merci » ?

La seule reconnaissance est la votre.


« Être libre, être vrai, être soi »